Texte

Les porcs sont élevés pour la consommation de viande et de produits de charcuterie. La viande porcine est une viande généralement issue d’animaux âgés en moyenne de 6 à 7 mois, appelés porcs charcutiers. L’Ouest de la France est une grande région d’élevage de porc avec 70% de la production, mais on retrouve des élevages de porcs également dans les autres régions françaises.

En France, on retrouve 3 systèmes d’élevage :

  • Bâtiment sur caillebotis : représente 90% des élevages de porc en France.
    Ce type d’élevage est le plus répandu en Europe et dans le monde. Les animaux y sont élevés au sein de bâtiments dont le sol est ajouré (on parle de caillebotis), permettant l’évacuation des excréments et de l’urine des animaux et de l’eau de lavage du sol. Ce mode d’élevage permet de faciliter le travail de l’éleveur pour nourrir, surveiller et soigner ses animaux.
  • Bâtiment en litière bio-maitrisée : représente 5% des élevages de porc en France.
    Les animaux y sont élevés à l’intérieur de bâtiments dont le sol est bétonné et recouvert d’une litière en sciure, paille, etc. Cette litière absorbe excréments et urine. De la paille fraiche est apportée tous les jours.
  • En plein air : représente 5% des élevages de porcs en France.
    Les animaux y sont élevés à l’extérieur et disposent d’abris avec toiture en tôle et paillés à l’intérieur.

Parallèlement à ces systèmes d’élevage, l’éleveur peut choisir une ou plusieurs « spécialisation » :

  • Naisseur : il élève les truies, les verrats, fait naitre les porcelets et les élève jusqu’au moment de leur sevrage.
  • Engraisseur : il se fournit en porcelets sevrés auprès d’un autre éleveur « Naisseur » et élève les porcs charcutiers jusqu’à ce qu’ils soient prêts à partir pour l’abattage.
  • Naisseur / Engraisseur : il assure toutes les étapes de l’élevage, de la naissance des porcelets à l’engraissement des porcs charcutiers. Il s’agit du système de production le plus répandu en France.
Gap En 'sl Haut Rcrbk Blanc Fltr' 8Pn0XNkwO

Confort, santé et hygiène des porcins

Texte

L’éleveur vit en contact quotidien avec ses animaux ; à toutes les étapes de leur vie, il s’assure de leur santé, de leur hygiène mais aussi de leur confort.

Un élevage de porc est composé de plusieurs bâtiments, ou enclos dans le cas du plein air. En effet, à chaque stade de développement des animaux correspond un espace, adapté à leurs besoins spécifiques. Au fur et à mesure que les animaux grandissent, l’éleveur les fait passer d’un espace à un autre :

  • Les cochettes, lorsqu’elles arrivent sur l’exploitation, doivent être isolées du reste de l’élevage pour être sûr qu’elles n’ont pas de maladie susceptible d’être introduite dans l’élevage ; l’éleveur doit également les approcher régulièrement afin qu’elles se familiarisent avec lui.
  • Les cochettes sont ensuite transférées dans la verraterie, bâtiment dans lequel séjournent les reproducteurs, truies et verrats, où aura lieu la saillie ou l’insémination artificielle.
  • Les femelles en gestation vivent en groupe dans un espace qui leur est réservé afin de mener à bien leur gestation.
  • En fin de gestation, l’éleveur transfère les truies à la maternité où elles sont logées individuellement et disposent d’une stalle conçue pour leur confort et celui de leurs petits, avec notamment un nid équipé d’un chauffage spécifique. Après la naissance des porcelets, ces derniers restent avec leur mère environ 4 semaines et l’éleveur doit s’assurer plusieurs fois par jour qu’ils se portent bien ainsi que leur mère.
  • Au moment du sevrage les porcelets passent dans l’espace post-sevrage où ils sont élevés en groupe. Cette période, qui dure environ 5 semaines, reste délicate car les jeunes animaux passent du lait maternel à une alimentation plus solide. L’éleveur, là encore, doit faire preuve d’une grande vigilance.
  • À l’issue de cette période, les porcs sont transférés dans l’espace dit d’engraissement dans lequel ils vivent en groupes et vont poursuivre leur croissance. Quelles que soient les zones, l’hygiène est fondamentale dans les élevages porcins ; les salles et les bâtiments doivent rester propres, raison pour laquelle les sols ont été conçus pour une évacuation optimale des déjections. En plein air, le système de rotation des surfaces consacrées aux animaux permet de maintenir un niveau d’hygiène suffisant. En cas de maladie, l’éleveur fait appel à son vétérinaire et suit ses prescriptions.

Lire aussi
Heine Robe Robe En Heine Menthe NwP8Xn0OkZ
  • Les races porcines
  • L'alimentation des porcins
L'identification des porcins L’identification du porc est une obligation en France depuis 1980. Elle a été modifiée par l’arrêté du 24 novembre 2005 relatif à l’identification du cheptel porcin, qui a pour objectif une traçabilité des flux entre sites d’élevage. Ainsi, tous les animaux doivent être identifiés avant de quitter l’élevage, que ce soit pour un autre site d’élevage ou l’abattoir.
Conseils et astuces pour cuisiner la viande de porc La viande de porc, tendre et savoureuse, est cuisinée partout dans le monde. C’est une viande aux multiples facettes et, selon Pline l’Ancien, elle présenterait plus de 50 saveurs différentes, selon qu’elle est cuite en potée ou en ragoût, rôtie, grillée, poêlée ou sautée, servie chaude ou froide.